FORUM TEST
FORUM TEST bisous bisous
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FORUM TEST
Recherche de partenaire • ici
Vous pouvez donner vos impressions/avis sur le nouveau design ici

Partagez | .
 

 Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex R. Pettyfer

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro ☼
♣ Métier : Acteur
♣ Messages : 358
♣ Âge : 33
♣ Localisation : Dans ton lit
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Ven 10 Mai - 6:02


just one last time




You're perfect to me ▬ Ma vie n'avait plus de sens. Plus rien n'était comme avant. Plus rien n'était pareil. J'étais passé du stade de "Connard qui profite des filles" au mec "Normal dans une relation stable". Ça ne m'allait pas. Emma était passé du stade de "Meilleure Amie" à une fille "Dont je ne peux pas me passer". Parce tout était allé si vite dans ma vie ces derniers temps. J'étais arrivé ici en étant en couple avec Carly Rae Jepsen alors qu'Emma Roberts me faisait comprendre très explicitement qu'elle avait envie de moi pendant que Dianna Agron m'envoyait des messages me disant que je lui manquais. Flirter avec trois filles en même temps, c'est le rêve de tout homme normal sur Terre. Enfin. Ça aurait été le cas si les trois filles en question ne se connaissaient pas! Et pendant que Carly n'était au courent de rien, Dianna savait ce que je faisais avec Emma et Emma savait ce que je faisais avec Dianna. J'ai du choisir.

Je suis allée voir Carly pour tenter de me persuader qu'elle était la femme de ma vie et la plus importante à mes yeux. Rien à faire, je ne pouvais plus faire semblant, je pensait à Emma et Dianna en étant avec Carly. Je suis donc allé voir Dianna qui m'offra une nuit de rêve suivit de projets d'avenir, de sentiments trop profond. Parce que c'était justement ce que je voulais fuir: Les relations trop stables. Et puis je suis allé voir Emma. J'ai simplement passé une nuit de folie; Des éclats de rire, de l'alcool, du sexe, de la douceur et des sentiments. Je savais que si je restais avec Emma, j'aurais la vie dont je rêvais. Je m'éclaterais, je vivrais ma vie à fond. Et je savais qu'avec elle, je n'aurais pas besoin d'aller voir ailleurs. Mon choix était fait.

Je m'étais levé de bonne humeur. Mmh, étrange. Je m'habillai avec légèreté; pentacourt, chemise légère blanche, Vans grises. J'avais dans l'optique d'aller rendre visite à Emma à l'improviste. Oui, sans la prévenir. Au moins, si elle s'envoyait en l'air avec un autre mec que moi, je le verrai de mes propres yeux même si je n'imaginais pas Emma me faire ça. Je sortis de chez moi, enfonçant mes écouteurs dans les oreilles pour savourer le bon son de mon iPod. J'arrivai chez elle. Je rangeai mon iPod avant de toquer, un bouquet de fleurs à la main.



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●


to be or not to be
↪ Parfois, les sentiments se mélangent, se confondent pour finalement se perdre. Parfois même, les sentiments qu'on croit avoir pour une personne ne sont que mensonges et couvertures pour se cacher de la réalité.. © TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.fr
Emma Roberts

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro
♣ Métier : Actrice & Mannequin & Chanteuse
♣ Messages : 254
♣ Âge : 27
♣ Localisation : C'est quoi cette question ? je suis choquée
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Sam 11 Mai - 21:03



Aimer c'est comme vivre,

c'est plus ou moins long




feat Alex & Emma

out est éphémère, rien ne dure. Et l'amour n'y échappe pas. Vous savez ce que je pense de ces gens qui se disent fous amoureux, qui font leur vie ensemble et qui meurent sans jamais rien avoir connu d'autre que leur mari ou leur femme ? Ces gens là ont mentit, ils ont mentit pour le bonheur d'une personne qu'ils avaient aimé. Mais le jour où il n'ont pas réussi à se dire qu'ils ne s'aimaient plus, ils se sont mis à mentir, et ce pour la vie. Moi je n'ai jamais mentit, et je me suis retrouvée seule plus d'une fois, sauf que je ne regrette rien, moi.

Ce matin, je me réveille, les yeux mouillés et rougis d'avoir trop pleuré. J'ai tenté de noyer mon chagrin dans l'alcool, ça n'a pas marché. C'est étrange, je ne me souviens pas m'être endormie dans le canapé. La télévision est toujours allumée, branchée sur la douze. La douze, pourquoi la douze ? Qu'est ce qui est passé hier à la télé, d'assez intéressant pour que je le regarde ? Je ne me souviens toujours pas. Bizarre. Si, je sais, je suis sortie jusqu'à minuit, je suis allée, en boite, oui c'est ça, je voulais vider mon esprit de toutes les choses qui le perturbaient. Et puis je suis rentrée, je n'avais pas bu rassurez vous, j'ai eu la flemme d'aller jusqu'à ma chambre, et je me suis allongée dans le canapé, en robe de soirée et en chaussures à talons, décoiffée et fatiguée, et j'ai allumé la télé, j'ai regardé le premier truc pourri qui est passé, et je me suis endormie. J'ai même pas ma montre, qu'elle heure il est ? On est dimanche si je me souviens bien. Tant mieux, c'est le jour de la grasse matinée le dimanche. J'éteins la télé et ferme les yeux pour me rendormir. Pourtant, je n'y parvins pas, certaines choses me trottent dans la tête, j'ai beau leur demander de partir, elles ne veulent pas. Mes tracas, mes tourments, tout ce dont je n'avais pas besoin aujourd'hui ressurgit soudain dans mon esprit comme un tsunami de mauvaises nouvelles et de mauvais souvenirs. Je me frotte la tête, les yeux et me redresse. Prenant la télécommande, je mets la un. Génial, des dessins animés pour enfant ! Voilà ce qui va m'ennuyer tellement que je ne penserais plus à tout ça.

ßien. J'y pense encore, pourtant ça fait plus d'une demi heure que je regarde ces conneries qu'adorent les enfants. Je suis sure que vous vous demandez de quoi je parle. Mes soucis, mes problèmes, vous ne les connaissez pas pas vrai ? Je vais vous les raconter, toujours affalée dans mon canapé, je pense que ça va me faire du bien de parler à quelqu'un. Ce à quoi je pense, sans arrêt depuis deux semaines, c'est cette fameuse histoire. Oui, ma vie est peuplée d'histoire plus ou moins drôle, concernant plus ou moins certaines personnes. Aujourd'hui quatre personnes sont impliquées. Devinez qui, moi bien sur ! Mais encore deux filles, oui oui j'ai bien dit deux filles, et le dernier bah c'est un garçon... Non pardon, je m'égare, je me méprend, ce n'est pas un garçon, c'est Le garçon. Je sais que vous mourrez d'envie de savoir comment il s'appelle, bon, ce n'est pas compliqué, réfléchissez, vous le connaissez bien si vous me connaissez un minimum. Trouvé ? Bon voilà, ce garçon qui fait tourner la tête de beaucoup trop de filles à mon goût est dans, pour parler poliment, la merde totale et jusqu'au cou. Malheureusement, ce qui l'implique, m'implique aussi. Et oui, ne croyez pas que je l'ai fait exprès, c'est venu tout seul... Tout est arrivé par ma faute. Oui je vous rapelle qu'Alex (oui le garçon en question) est en couple -aux dernières nouvelles- avec Carly Rae Jepsen, la chanteuse. Mais ce dernier, qui est également mon meilleur ami, ainsi que mon ex, passe des nuits avec ma meilleure amie, Dianna Agronsky, mais également avec, vous ne devinerez pas qui, si vous savez déjà ? Tant mieux. Pour ceux qui sont en retards, avec moi. Le problème étant qu'aucune de nous n'était sensée savoir pour les autres, enfin, Dianna et moi savions pour Carly mais pas elle pour nous. C'était secret absolu. Sauf que... entre meilleures amies, en général, on se dit tout. Et je vous le dit tout de suite bien qu'étant un cas général, je n'ai rien dit. Je ne sais même pas comment elle l'a su. Mais en tout cas, la blonde (dianna), me l'a dit. Ce qui nous ramène à un point critique, surtout pour Alex qui dit n'avoir qu'une fille qu'il aime dans sa vie. Publiquement et aux yeux du monde, la chanteuse anglaise, dans les secrets et le silence de la nuit, son ex et sa protégée, à ce que j'ai cru comprendre.

ßien évidemment, je ne sais pas trop où j'en suis, vis à vis de moi, mais surtout vis à vis de lui, de nous. J'aime Alex, ça saute aux yeux, c'est une évidence je ne peux le nier. Mais lui ? A t-il mis Carly au courant ? Sait il laquelle des trois il aime finalement ? Ou décide t-il de continuer sa vie de dragueur de soirée qui ramène des filles chez lui ? Le fait est là, s'il peut le faire avec trois filles, pourquoi pas plus ? Comment suis je sensée savoir qu'il me dit la vérité, alors qu'il ne m'a pas tout dit, sachant que moi, je n'ai jamais eu aucun secret pour lui ? Je devrais peut être prendre mes distances quelques temps, le temps d'une semaine pas plus, juste pour voir ce que ça me fait d'être sans lui, et bien sur, sans Dianna, comment ne pas voir l'un sans ne pas voir l'autre ? Je suis sure que je ne tiendrais pas. Je me suiciderai. Allez, Emma, je te donne, trois jours, quatre au maximum, avant de te tirer une balle. Je me lève, comme tous les matins, premier réflexe, j'ouvre la porte d'entrée. Enfin, façon de parler, je pense que la "défermer à clef" n'existe pas. Je donne donc le tour de clef habituel au cas où la personne qui vit avec moi -Ah oui parce qu'en plus je vis avec un autre garçon- rentre et ait oublié, comme toujours, de prendre ses clefs. En direction de la cuisine, je retire mes chaussures qui me font mal aux pieds et ouvre le premier placard. Je sais même pas quoi manger au petit déjeuner. J'opte pour des céréales, des spécials K, les seules que j'ai le droit de manger. Je trouve ça trop bon mélangé avec du fromage blanc. Je fais mon "boulgi boulga" et retourne en trainant les pieds, dans le salon où je m'affale sur le canapé, à regarder des dessins animés nuls, tout en mangeant mes céréales.

Lorsque quelqu'un toc à la porte, je me dis que c'est Tom qui est revenu de je sais pas où et qui va surement repartir je sais pas où pour faire je sais pas quoi avec je sais pas qui. Entre deux bouchées de céréales, je hurle depuis mon nouveau merveilleux-lit-pas-douillet.

"-Entre c'est ouvert !"

Je ne prends pas la peine de jeter un coup d'œil vers l'entrée. De toutes les manières il va encore me dire, comme à son habitude, "c'est moi j'en ai pour deux minutes j'ai oublié mes clefs". Ce dont je me doute bien puisqu'elles sont posées, encore et toujours, sur la table de l'entrée. Je vais commencer à remarquer la poussière qui se forme autour, et surtout, que ces clefs sont là depuis qu'on a emménagé. Plongée dans les "télétobiz", je n'entends même pas la porte claquer.



© code by Lou' sur Epicode


۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●



I want you

↪️ I used to think that I was better alone. That I don't need you. But I was wrong. Because all of me loves all of you. Even if you let me down, I won't let you go

© TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex R. Pettyfer

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro ☼
♣ Métier : Acteur
♣ Messages : 358
♣ Âge : 33
♣ Localisation : Dans ton lit
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Dim 12 Mai - 19:26


just one last time




You're perfect to me ▬ On m'avait toujours dit de profiter de la vie. D'accepter tout ce qu'elle avait à offrir et savourer. Jusque là, ma vie n'avait été qu'une fête de jeunes sans fin. Je me tapais toutes les filles que je trouvais sexy parce que je savais qu'au fond, aucunes filles ne pouvaient me résister. On aurait pu écrire des mémoires sur moi, un recueil de sexe nommé American Pie by Alex. Ouais. C'était ça. Ma vie ressemblait à un American Pie. J'étais un genre de Stifler qui chauffait toutes les nanas du coin. Mais savez-vous réellement comment finissent les gars comme moi? Ils finissent seuls. A se morfondre devant une bouteille de Whisky tout en se roulant un joint. Je fumais, certes. Mais je n'étais pas assez taré pour dépendre de cette merde. On aurait pu croire le contraire mais la drogue, c'était pas pour moi. Je laissais ces merdes aux petits jeunes en quête de sensation pendant que je liquidais les bouteilles du bar. J'étais peut-être alcoolique, mais en dehors de ça, j'étais playboy, beau-gosse, riche et célèbre.

Célèbre. Ah oui. La célébrité! Tout le monde rêve au moins une fois dans sa vie de célébrité. Tout le monde a déjà joué la star, s'est déjà imaginé en train de défiler sur un tapis rouge devant des fans et des photographes prêts à immortaliser chacun de nos mouvements. Mais la célébrité, ce n'est pas tout ce qu'on peut imaginer. C'est le parfait contraire. On se lève hyper tôt pour aller à des interviews qui seront diffusées devant des milliers de fans et groupies, les reporteurs déformeront vos propos pour les retourner contre vous. En dehors de ça, après l'entrevus, il faudra sortir et affronter la foule alors qu'on a pas toujours de garde du corps avec soi. Et puis, vous tenterez de passer du bon moment avec des proches qui vous trahiront le dos tourné car dans le monde de la célébrité, aucune vraies relations existent, tout est faux et hypocrites. Et le soir, il faudra travailler chez vous pour répéter des scènes, préparer un rendez-vous ou encore régler des problèmes avec les patrons. Rien n'est beau.

Malgré tout, la célébrité m'a permit de découvrir des personnes exceptionnelles. Des filles, des femmes, des allumeuses et des romantiques. Parmi toutes ces filles, j'en retiendrai une seule, celle avec qui je peux vivre le meilleur comme le pire. Le meilleur car je sais que je m'épanouirais avec elle, et le pire car je sais que ça sera un cauchemars de la voir travailler avec d'autres gars. Oui, cette fille si spéciale. Celle sans qui je ne serais pas Alex R. Pettyfer.

J'entrai chez elle, alors qu'elle ne prit pas la peine de me décrocher un regard. Ah. Je ne suis peut-être pas le bienvenue, alors. Je regarde la télé dubitativement en me rendant compte qu'elle se tapait une saison des Teletubbies. Heeu. Pleine déprime ou folie totale? Je devais peut-être partir si je n'étais pas le bienvenu. Je claquai la porte comme pour lui dire "Ho! Retourne-toi, merde! J'attends tout seul comme un clochard dans l'entrée!" Rien. Pas un sursaut, que dalle. Je soupirai avant de pondre une idée de génie, quoi qu'un peu classique. Je posai le bouquet de fleurs sur la table d'entrée avant d'enlever mes chaussures et mon manteau. Toujours aucune réaction. Soit. Je m'approchai doucement d'elle dans son dos en lui déposant délicatement un doux baiser dans le cou. Au moins, elle pouvait être certaine que c'était moi. Elle qui m'avait tellement dit qu'elle trouvait ça excitant les baisers dans le cou. Ma main caressa son épaule, comme pour lui dire "Bonjouur toi!"



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●


to be or not to be
↪ Parfois, les sentiments se mélangent, se confondent pour finalement se perdre. Parfois même, les sentiments qu'on croit avoir pour une personne ne sont que mensonges et couvertures pour se cacher de la réalité.. © TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.fr
Emma Roberts

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro
♣ Métier : Actrice & Mannequin & Chanteuse
♣ Messages : 254
♣ Âge : 27
♣ Localisation : C'est quoi cette question ? je suis choquée
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Lun 13 Mai - 16:54



Aimer c'est comme vivre,

c'est plus ou moins long




feat Alex & Emma

ƒini les emmerdes. Je n'en peux juste plus de toutes ces conneries. Pourquoi suis je une fille à problème ? J'aime un mec, oh mais cela, c'est naturel, c'est humain et je dirais même c'est génial. Voilà le problème, je ne suis pas la seule. Cela pose déjà problème, pire encore nous ne sommes pas les seules, imaginez vous que trois ou quatre filles vous courent après. Certains en seraient ravis mais se rendraient bien vite compte que cela ne vaut rien. Qu'un seul des trois amours qu'elles vous offrent sera le bon. Mais comment choisir ? Comment savoir, entre toutes ces perles, celle qui vous rendra heureux ? Avec qui votre vie sera parfaite, celle pour qui vous êtes né et destiné ? Pour moi c'est un peu pareil. J'ai eu tellement d'aventures d'un soir que je ne les compte même plus. Pire encore, je ne sais même plus qui en faisait partie. Mais ce dont je suis sure, c'est que c'est lors de ces ébats que j'ai rencontrée la personne qui fait battre mon, celui qui est, pour moi, plus important que la vie elle même. La vie sans lui me parait impossible, et je préfère aller en enfer avec lui qu'au paradis, mais seule. Et cette personne que j'aime tant, est comme moi. Oui, Alex est comme moi. Nous sommes pareils. Tous les deux à profiter de notre vie de jeune, de notre richesse, de nos atouts, de notre sex-appeal et de notre charme. Mais voilà, viendra un jour où cela nous perdra, lui comme moi. Et j'ai bien peur que ce jour soit arrivé pour l'un de nous deux. Il peut choisir, il peut partir, mais pas moi. Je suis dépendante de lui ! Rendez vous compte, prenez n'importe qu'elle drogue, mon attraction pour lui est plus forte que lorsque vous en consommez et que vous devez arrêter. Mélangez tous les alcools les plus forts et buvez cul sec, l'amour que j'éprouve pour lui est plus fort. Rien ne peut le qualifier, justement parce qu'il est tout, l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. C'est ce qu'il représente à mes yeux.

ßizarrement, Tom met plus de temps à prendre ses affaires. Il doit être allé se changer. Je finis mon bol et le dépose avec délicatesse sur la table en verre qui se dresse devant moi. Franchement, Po est méchant avec Lala, elle qui est si mignonne. Vous savez quoi ? Je pense que le terme "Télétubies" vient de "télé" comme celle qu'ils ont sur leur ventre. Bref, je m'égare. Alors que je m'apprête à me lever, je sens une présence derrière moi. D'un coup, je flippe. Et si c'était un gangster ? S'il était venu pour me tuer et prendre tout mon argent ? Emma, ressaisis toi voyons, je me mets à divaguer. Est ce l'effet que cela procure lorsque votre drogue est loin de vous ? J'ai envie de voir Alex, je meurs d'envie de prendre le téléphone portable qui est posé devant moi, de m'en saisir et de taper le numéro que je connais par cœur, pour entendre la plus merveilleuse des voix. Mais je me retins. Qu'est ce que je me suis dit tout à l'heure, prendre les distances, c'est pas en téléphonant que ça va marcher.

Je sens le contact de ses lèvres sur mon cou et esquisse un sourire. Je ferme les yeux et peut ressentir ses douces mains sur mes épaules nues. Accompagné d'un petit bonjour murmuré. Alex... Ainsi ce n'était pas Tom qui était entré, mais Alex, et voilà pourquoi il mettait du temps à prendre ses affaires, tout simplement parce qu'il était venu me voir. Celui que j'avais pu prendre, le temps de quelques instants, pour un voleur maniaque, était l'homme de ma vie. Je me lève du canapé et saute dans ses bras. J'ai complètement foiré mon truc genre, je m'éloigne, mais je m'en fou, il est là, il est chez moi, et je vais pas le laisser partir de si tôt. Passant mes bras autour de son cou, je laisse nos regards se croiser le temps d'un instant et me penche vers ses lèvres pour les embrasser doucement mais avec fermeté et amour. Oh ce qu'il m'a manqué depuis... deux jours ? Ou plutôt, avec exactitude, 42 heures et trente minutes. Mes yeux dans lesquels avaient coulés des larmes même pas une heure auparavant brillaient. A ce moment là, je ne pensais qu'à une chose, le bonheur d'être avec lui. Je posais ma tête sur son torse.

"-Oh Alex..."

Les mots suivant ne venaient pas. En fait j'avais eu peur, parce que je pensais que je l'avais perdu à tout jamais en entendant les monstrueuses paroles de ma meilleure amie. Je n'avais pas du tout digéré le ; j'ai couché avec Alex. Parce que dans ma meilleure amie j'avais vue une rivale, puis la vérité m'avait sautée aux yeux. Elle était amoureuse de lui, et ce depuis longtemps, et je n'avais rien remarqué. Ce que je pouvais être stupide parfois. Elle était belle, blonde, célèbre et riche, grande photographe aussi. Elle avait tout pour plaire, plus que moi. Elle n'avait rien à envier à personne, et je redoutais qu'elle soit plus parfaite aux yeux d'Alex, que moi. Je le serrais fortement entre mes bras comme s'il allait s'enfuir. Mais au fait, si il était partit. Je n'aurais pas accepté son choix, j'aurais remué ciel et terre pour le retrouver. Même sous une autre identité je l'aurais retrouvé. J'aurais engagés espions et autres pour découvrir ce qu'il était devenu, quitte à y laisser mon argent entier, je l'aurais retrouvé. Parce que mieux vaut un vivant sans argent qu'un mort plein aux as. Oui je serais morte, morte d'amour, d'inquiétude...


© code by Lou' sur Epicode


۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●



I want you

↪️ I used to think that I was better alone. That I don't need you. But I was wrong. Because all of me loves all of you. Even if you let me down, I won't let you go

© TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex R. Pettyfer

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro ☼
♣ Métier : Acteur
♣ Messages : 358
♣ Âge : 33
♣ Localisation : Dans ton lit
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Lun 13 Mai - 19:18


just one last time




You're perfect to me ▬ Elle m'avait tellement manqué ma princesse! Sentir ses bras m'enlacer était tout simplement un pur délice. J'aimais cette sensation qu'elle me procurait en s'approchant de moi. Elle était tout simplement parfaite. Elle n'était pas au courent de ma rupture avec Carly. Je pensais lui avouer ce matin-là.

- Emma.. J'ai quelque chose à te dire. Lui dis-je avec un sourire.

Je m’emparai de ses lèvres. Incroyable. Je ne pouvais pas me passer d'elle plus de 48 heures. Ça m'était tout simplement impossible. Ma langue caressa la sienne et je me sentis partir dans une vague d'émotion intense. Je l'attirai vers moi sans la quitter avant de m’asseoir sur son canapé d'angle et de l’asseoir entre mes jambes. Je la regardai intensément dans les yeux avant de me lancer;

- Je sais que ces derniers temps, j'ai pu être comparé à un chien, je n'aurais peut-être pas dû me comporter comme ça. J'ai vraiment fait le con. Je t'ai fais souffrir, toi, Carly et Dianna. Je savais que je devais prendre une décision. Alors je suis allé voir Carly, sans succès. Je ne ressentais plus cette petite étincelle que j'avais lorsque nous sommes sortit ensemble. Et puis je suis allé voir Dianna qui m'a fait pleins de reproche concernant mon attitude et j'ai assez mal prit son rôle de mère. Alors je suis venu te voir une deuxième fois. Cette fameuse soirée, où on est allés à l'anniversaire de ta pote. On a passé une nuit de fou, même si j'ai dû me battre contre deux connards. Faut dire qu'ils n'avaient pas à te faire des avances, ces cons! Enfin, je m'égare. En bref, j'ai pris ma décision.

Je pris une grande inspiration devant son regard attentionné.

- J'ai quitté Carly, Emma.

Je ne pouvais pas vivre sans elle. Même si je savais que certaines personnes s'opposeraient à mes choix quant à mon amour pour Emma mais à vrai dire, je m'en battais. J'assumais mon coté Badboy et Romantique, et je savais que ce coté macho et sexiste surjoué plaisait à Emma. Même si je la laissais dominer lors de nos ébats. Ne confondons pas sexe et habitude. Loin de là! J'avais envie de retenter quelque chose avec Emma, parce que je savais qu'elle et moi, c'était plus fort que le sexe. Nous deux, c'était fusionnel.



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●


to be or not to be
↪ Parfois, les sentiments se mélangent, se confondent pour finalement se perdre. Parfois même, les sentiments qu'on croit avoir pour une personne ne sont que mensonges et couvertures pour se cacher de la réalité.. © TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.fr
Emma Roberts

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro
♣ Métier : Actrice & Mannequin & Chanteuse
♣ Messages : 254
♣ Âge : 27
♣ Localisation : C'est quoi cette question ? je suis choquée
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Mer 15 Mai - 18:18



Aimer c'est comme vivre,

c'est plus ou moins long




feat Alex & Emma

evais je croire tout ce que les gens me disaient ? Que je ne devrais pas m'attacher à ce garçon ? Bien sur que non ! Je suis sure que tous ces gens sont juste des personnes jalouses du bonheur que nous pouvons avoir tous les deux, et ceux à me disent que c'est pour mon bien. Je regardais Alex alors qu'il prit d'assaut mes lèvres. Je me laissais porter par le sentiment d'amour que j'éprouvais pour lui et caressait sa langue de la mienne, frissonnant de plaisir de le retrouver tel qu'il avait toujours été. Il venait de me dire qu'il voulait m'annoncer quelque chose. Me "préparait" il à cette chose ? Voulait-il atténuer l'impact que cela aurait sur moi ? A vrai dire je ne pense pas que mon Alex résonne comme ça. Je lui faisais totalement confiance. M'entrainant vers le canapé, il me cala entre ses jambes alors que je trouvais une position adéquate pour discuter tout en restant blottie dans ses bras. C'est là que j'appris, après un regard qui en disait long, d'abords que j'étais la numéro trois sur sa liste, mais aussi qu'il avait cassé avec Carly. Alex était allé voir Carly pour tenter de se rapprocher d'elle comme auparavant, sans succès, cela je pouvais le comprendre. Mais qu'il aille d'abords voir Dianna ! Et si avec Dianna ça avait marché ? Serait il venu me voir quand même ? Ou aurait il coulé la vie douce avec sa nouvelle petite princesse, son chaton, son ange ?

Σimplement moi ? Etait ce possible de m'aimer juste moi, comme je suis, sans un regard vers les autres ? Ou doit-on forcément tourner ses yeux et son cœur vers des filles mieux que moi ? Je n'en suis plus si sure. J'ai l'impression que pour qu'Alex m'aime telle que je suis, je dois surmonter comme des sortes d'épreuves, qui se résument à plusieurs filles. Mais merde ! Pourquoi je suis triste ! Je devrais être contente là, au diable les épreuves au pire je les ai réussis non ? Je regardais Alex avant d'aller déposer un baiser dans son cou et de remonter jusqu'à ses lèvres avant de m'en emparer. Retrouvant ma joie d'antan, une idée germa dans ma tête et je lui dis malicieusement.

"-Ferme les yeux j'ai une idée."

¢elui-ci obtempéra. Je pris sa main dans la mienne, caressant le dos de sa main avec mes doigts avant de les entrelacer avec les siens.Je le conduisis à travers mon appartement, en le tenant par la main. J'avais une idée splendide, géniale et drôle, quoi qu'un peu sadique. Mais il le prendrait bien. Que je vous explique, mon appartement se constitue de trois étages. Le premier, avec la cuisine la salle à manger le salon et le home cinéma. Le deuxième, avec la salle de sport pour Tom et la piscine ainsi que le studio d'enregistrement et la salle de photographie et au dernier nos deux suites avec mini salon, salle de bain et lit double, ainsi que deux chambres d'amis mais également nos dressing qui se trouvent reliés. J'escaladais donc les marches, faisant attention à ce qu'il ne tombe pas. Je retins un petit rire et ouvrit une porte. Non non, il ne savait pas qu'il se trouvait dans la piscine intérieure de mon appartement. Je vérifiais en un coup d'œil qu'il était en chaussette et le poussait à l'eau : habillé !

"-Elle est bonne ?"

is je avec un sourire. Un éclat malicieux brillait dans mes yeux et je m'assis sur le rebord de la piscine en laissant mes pieds tremper dans l'eau. Alex avait été un peu surpris de se retrouver dans le vide total le temps de quelques instants avant de tomber dans l'eau, bien heureusement chauffée, de la piscine. Je me levais et allais près des baies vitrées qui donnaient sur une magnifique terrasse en toit d'immeuble. Mon appart était vraiment génial, que rêver de mieux qu'un appart au centre de Londres, trois étages, tout ce qu'on veut à l'intérieur, avec une piscine couverte entourée de baie vitrées donnant sur le toit qui constituait un vaste balcon. J'aime les choses vastes et somptueuses, après tout je suis une américaine, je vois les choses en grand ! J'ouvris une baie vitrée et une brise souleva le bord de ma robe. Il ne faisait pas froid et je décidais de laisser ouvert au cas ou, et puis, les rayons du soleil de mai était plutôt chaud ici, pour une fois. Je retournais rapidement au bord de la piscine pour retrouver mon Alex, oui, le mien à moi et à personne d'autre.


© code by Lou' sur Epicode


۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●



I want you

↪️ I used to think that I was better alone. That I don't need you. But I was wrong. Because all of me loves all of you. Even if you let me down, I won't let you go

© TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex R. Pettyfer

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro ☼
♣ Métier : Acteur
♣ Messages : 358
♣ Âge : 33
♣ Localisation : Dans ton lit
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Mer 15 Mai - 19:13


just one last time




You're perfect to me ▬ Emma parut à la fois surprise et heureuse de ma rupture avec Carly. Eh oui, j'allais pouvoir me consacrer uniquement à elle, à ma chérie, ma princesse et mon petit bout d'ange. Elle prit ma main dans la sienne alors que je fermai les yeux sous ses ordres. Elle m'emmena dans les escaliers. Je la suivis de très près en faisant attention de pas dévaler les marches à l'envers, sous peine de belles blessures. Elle me guida jusqu'à une pièce dont j'ignorais l’existence jusqu'à lors. Elle ouvrit la porte, passa dans mon dos avant de me pousser dans le vide. Hop. Deux seconde et le téléphone était mort. Merci, Emma, merci. J'ouvris les yeux, paniqué avant de la voir rire aux éclats. Elle s'assit sur le bord avec sa belle robe de soirée. J'enlevai mon tee-shirt; de manière très sexy, et balançai mon iPhone sur une serviette au loin pour qu'il sèche. Je m'approchai d'elle en remettant mes cheveux en place. Elle me demanda en souriant si l'eau était bonne. Je réfléchis une seconde avant de m'approcher d'elle. Je caressai ses mains comme pour être gentil avant de l'attirer vers moi dans l'eau. Éclaboussant au passage la baie vitrée.

- Maintenant, elle est meilleure! Lui répondis-je en souriant.

Il était hors de question que je sois le seul à être mouillé. Je balançai mes chaussettes et mon jean aux cotés de mon tee-shirt, en prenant soin de ne pas encore plus tremper mon téléphone.

- T'as tué mon portable mais ça valait le coup. Déclarai-je en l'embrassant.

La vue était magnifique, elle avait sur le coté de la piscine, comme une espèce de canapé-lit en cuir blanc, sûrement pour faire bronzette. La vue d'ici était tout simplement magnifique. Les buildings anglais caressaient les nuages et le soleil jouait à cache-cache avec Big Ben. Emma avait vraiment un sublime appartement.

- Je savais pas que tu avais une pièce aussi belle... Lui avouai-je sans effacer mon sourire.

Sa façon d'être était fascinante. Je ne m'ennuyais jamais avec elle. Emma avait un tempérament digne d'une reine. Ma reine. Son caractère implacable et sa manière d'être imprévisible me séduit plus que n'importe qui. Être à ses cotés est comme un jeu, la vie est la partie, chaque jour et une manche, elle est le dé, je suis le pion. On joue avec nos propres règles: Aucunes limites. Parce que ça ne sert à rien de prendre la vie au sérieux, on en sortira pas vivant. Mieux vaut profiter à fond de ce que la vie a à offrir et savourer chaque instant avec les personnes qu'on aime.

Moi à cet instant, j'étais là. Dans une piscine chauffée devant une baie vitrée de malade donnant vue à toute la ville de Londres. Accompagné de la femme que j'aime et d'un soleil éclairant vivement la pièce. Comme à chaque fois que j'étais avec elle, je me demandais comment j'avais fais pour me retrouver dans cette situation: En calbut dans une piscine chauffée chez Emma Roberts. Normal. A vrai dire, ce n'était rien comparé à d'habitude. M'enfin, j'étais avec elle, dans ses bras, et c'était ce qui comptait pour moi.



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●


to be or not to be
↪ Parfois, les sentiments se mélangent, se confondent pour finalement se perdre. Parfois même, les sentiments qu'on croit avoir pour une personne ne sont que mensonges et couvertures pour se cacher de la réalité.. © TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.fr
Emma Roberts

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro
♣ Métier : Actrice & Mannequin & Chanteuse
♣ Messages : 254
♣ Âge : 27
♣ Localisation : C'est quoi cette question ? je suis choquée
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Jeu 30 Mai - 19:01



Aimer c'est comme vivre,

c'est plus ou moins long




feat Alex & Emma

Mes jambes dénudées caressaient l'eau fraiche et cette dernière vibrait telle une onde au contact de ma peau. Je regardais passionnément Alex. Comment oublier que cet homme était tout simplement parfait ? Comment avais je pu douter ne serait ce qu'une seconde de sa fidélité ? De son amour pour moi et de l'affection qu'il m'a toujours porté ? Je le vois sortir son téléphone. Et merde, je n'avais effectivement pas pensé à ça. Mais bon, une star comme lui peut se payer tellement de téléphones de ce genre... Le beau garçon retira son tee shirt mouillé et je ne pus m'empêcher de le contempler longuement. Et dire qu'il était à moi... C'est alors que le blond s'approcha de moi, un sourire aux lèvres. A vrai dire je n'aimais pas ce sourire qui ne présageait rien de bon. Ses mains rencontrèrent les siennes et se voulurent douce sur ma peau. Après les avoir caressé, le garçon m'attira à lui et je me laissais glisser dans l'eau, entièrement habillée, ma robe de soirée collant à ma peau, dévoilant encore plus mes formes avantageuses. Et Alex riait, disant que maintenant elle était meilleure, bien que je n'ai défoncé son téléphone portable.

ans cesser de sourire, je me pressais contre son corps, regardant au dehors le magnifique pasage qui se livrait à nous. Pour une fois le ciel de Londres était plus bleu que la mer Circassienne, et les seuls nuages qui voletaient çà et là ressemblaient à des moutons en pâture égarés de leur troupeau. Ces petites boules de coton flottantes se chevauchaient parfois pour se séparer quelques secondes plus tard. Perçant le ciel de sa grandeur, Big Ben jouait à qui montera le plus haut avec les grattes ciels, qui ne cessaient d'être de joue en jour plus grand, de par les constructions modernes. Je l'embrassais tendrement et passais mes bras autour de son cou trempé.

“-Nous pouvons y revenir quand tu le désires.”

is je d'une voix assurée avec un sourire mesquin au coin des lèvres. J'ai d'autres pièces à lui faire visiter, surtout, une, m'enfin, il la connait déjà de part et d'autre... Je me laissais aller contre son torse, ses bras m'enlaçant, procurant à une femme tout ce qu'elle aime chez un homme. L'odeur de son parfum qui ne cesse de nous envouter, la chaleur de ses bras, la protection que ses derniers nous apportent, la sensation que nul ne pourra venir briser ce que nous sommes en train de vivre, à ce moment précis, seule avec celui qui fait battre notre cœur.

"-Ca peut paraître stupide mais j'ai eu peur, et j'ai douté aussi mon cœur.”

éclarais je alors d'une petite voix fluette tout en songeant à ce que j'avais vécu depuis plusieurs jours. Un peu plus et je me serais enfermée dans un mutisme total, désirant ne parler à personne, n'acceptant la vue d'aucun être humain, préférant de loin la solitude que j'éprouvais, celle qui s'était formée dans mon cœur, là où le mot Alex avait commencé à s'effacer, comme balayé par les vagues froides de l'océan de la tristesse et du désespoir.

© code by Lou' sur Epicode


۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●



I want you

↪️ I used to think that I was better alone. That I don't need you. But I was wrong. Because all of me loves all of you. Even if you let me down, I won't let you go

© TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex R. Pettyfer

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro ☼
♣ Métier : Acteur
♣ Messages : 358
♣ Âge : 33
♣ Localisation : Dans ton lit
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Dim 9 Juin - 8:10


just one last time




You're perfect to me ▬ Comme le disait Marc Lavoine; Elle avait les yeux revolver. Elle avait le regard qui tuait. Elle a tiré la première, elle m'a touché, c'est foutu. Je ne pourrai jamais me défaire de cet amour si unique. Si spécial et si authentique que jamais je ne cesserai de me demander en son absence si elle va bien, si elle n'est pas en danger, si elle ne prends aucun risque. Ou bien si elle me trouve trop entreprenant, trop emballé, trop macho, trop fleur bleue, trop sexiste ou encore trop parfait. Enfin. Je savais qu'il n'y avait que sur le tournage de film d'action que j'étais parfait. Le reste du temps, je me contentais d'être ce que je n'ai jamais cessé d'être: Un homme ordinaire aux pulsions nombreuses mais avec un unique amour.

Elle savait que j'avais derrière moi un passé chargé de conquêtes. Des femmes d'un soir, d'une nuit. Des femmes sans importance pour la plupart. Elle avait été une de ces filles, malheureusement. J'avais cru comprendre qu'elle avait le même passé que moi. Et c'est ce qui nous avait rapproché par la suite. En effet, on était pareil, elle et moi. On était impulsifs, fous, aventuriers, sûrs de nous, invulnérables et sans craintes. Nous étions nous. Le temps avait écrit une belle histoire entre deux meilleurs potes aux soirées arrosées. Alors qu'elle se ramenait avec son sexfriend de la soirée, je la narguais avec une belle nana que j'avais trouvé là. On passait nos nuits respectifs à se taper toutes sortes de personnes. Mais j'ai réalisé avec le temps qu'elle était la seule avec qui j'avais gardé des contacts. Enfin, pas tout à fait. J'ai également gardé contact avec Cara, Dianna, Carly,.. Mais là c'était différent. Avec Emma, je me sentais bien. Je n'avais pas besoin de me déshabiller pour la garder près de moi. J'avais juste à la regarder, lui sourire, lui parler et l'écouter. Ah.. L'amour. Ouais. J'ai du me perdre sur le chemin du bonheur quand j'étais jeune. Mais la main d'Emma était là pour me remettre sur le bon chemin. Celui où elle était présente, où elle était là pour moi.

J'étais là, en face de la plus belle créature au monde, à me remémorer notre passer sulfureux. Emma et moi, c'était bien plus qu'un simple amour de jeunesse. Bien plus que ça.

Je l'embrassai en la prenant dans mes bras tout en caressant ses cheveux mouillés. Elle était magnifique, et l'endroit était plus romantique que tout.

- T'es sexy mon amour. La plus belle. Lui murmurai-je à l'oreille.




۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●


to be or not to be
↪ Parfois, les sentiments se mélangent, se confondent pour finalement se perdre. Parfois même, les sentiments qu'on croit avoir pour une personne ne sont que mensonges et couvertures pour se cacher de la réalité.. © TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.fr
Emma Roberts

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro
♣ Métier : Actrice & Mannequin & Chanteuse
♣ Messages : 254
♣ Âge : 27
♣ Localisation : C'est quoi cette question ? je suis choquée
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Ven 14 Juin - 21:10



Aimer c'est comme vivre,

c'est plus ou moins long




feat Alex & Emma

Je le laissais passer sa main dans mes cheveux mouillés, tandis ce que je caressais les siens du bout des doigts. Ma main effleura la sienne et je laissais nos doigts s'entrelacer. Alex, le garçon le plus merveilleux du monde, je me demanderai toujours comment il a fait pour m'aimer, moi, la jalouse, l'arrogante, la fille d'un soir, celle que l'on désire mais pour qui l'on éprouve aucun sentiment réel. Comment a t-il pu tomber amoureux de moi ? Au point de larguer sa petite amie avec laquelle il semblait vivre dans un bulle, pour moi, son ex, sa meilleure amie, sa sex friend, et de nouveau sa petite amie. Nous avions un passé compliqué ensemble, mais mieux vaut une histoire compliquée que pas d'histoire tout court.

Ses douces lèvres vinrent caresser mon oreille tandis ce que je buvais ses paroles. Ces mots si doux qu'il murmure avec sensualité. Je l'enlaçais doucement et pressais mon corps mouillé contre le sien. Il faut dire qu'il avait de magnifiques abdos et me dire qu'ils étaient tout à moi me rassurait et me rendait encore plus possessive. J'avais envie de dévorer ses lèvres, de passer tout mon temps avec lui et de ne jamais le quitter. Ne serait ce qu'une seconde, si je détournais le regard, je sais que des dizaines de filles viendraient tourner autour tels des rapaces devant une charogne. Sauf que mon Alex est un dragueur, même si j'ai confiance en lui je garde toujours ce sentiment de vulnérabilité. Si je ne suis pas assez bien, si je ne suis pas comme je suis tout le temps je sais qu'il ira voir ailleurs, c'est comme ça chez lui, et chez moi aussi et chacun nous nous accrochons l'un à l'autre dans l'espoir de rester le plus longtemps possible ensemble.

Je déposais un nouveau baiser sur ses lèvres et m'emparais de sa langue. J'étais tout le temps en manque de lui en fait. Je ne pouvais pas me passer de son caractère, de son rire, de sa vue, de son corps, de sa pensée, de lui en fait. Je ne survivrais pas un mois sans le voir, je me serais déjà suicidée. J'ai eu une période de déprime lorsque nous avons rompu la dernière fois, j'ai tenté de me suicider mais c'est l'inconvénient des gardes du corps. Et puis nous sommes restés proches, et je ne l'ai plus quitté, partout où il allait, j'allais, et je savais que j'avais un certain pouvoir sur lui, sur son cerveau d'homme. Lui faire perdre les pédales n'était pas dur, il avait suffit d'un baiser dans une voiture pour le récupérer. L'on peut me traiter de garce et de voleuse de mec, je ne fais que récupérer ce qui m'appartient et ce à quoi j'appartiens. Je me penchais vers lui et murmurais :

"-Je suis en ce moment même avec le mec le plus parfait du monde."

Je l'embrassais dans le cou avant de me loger dans ses bras. La perfection dans toute sa splendeur.


© code by Lou' sur Epicode


۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●



I want you

↪️ I used to think that I was better alone. That I don't need you. But I was wrong. Because all of me loves all of you. Even if you let me down, I won't let you go

© TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex R. Pettyfer

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro ☼
♣ Métier : Acteur
♣ Messages : 358
♣ Âge : 33
♣ Localisation : Dans ton lit
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Mer 19 Juin - 9:31

Am I right to be afraid of loving you?
Emma & Alex
Un sourire se dessina sur mon visage. Cette femme était une déesse, certainement la plus belle créature de la nature. Elle était sublime, douce, attachante, confiante, courageuse, amusante, brillante, éblouissante, charmante, séduisante, pétillante, extravagante, éclatante, attrayante, divertissante, intelligente, sensible, maline, magnifique, incroyable, inégalable, invulnérable, et par dessus tout; Adorable. Tellement d'adjectif pour qualifier Emma. Les mots ne manquent pas, mais aucun mot ne sera assez puissant pour définir ce qu'elle représente pour moi. 

Lorsqu'on était que tous les deux, je ressentais quelque chose de bizarre. Je n'avais pas besoin de lui sortir des mensonges et de lui montrer mes charmes pour la faire vibrer. Elle savait qui j'étais. Elle me connaissait par coeur et je n'avais plus de secret pour elle. Peut-être était-ce le pourquoi de notre relation si fusionnelle! En effet, je vivais un conte de fée à ses cotés. Elle était une fille rare et exceptionnelle. Je ne pouvais pas en dire autant quand à moi mais je m'estimais assez heureux d'avoir La Femme Parfaite à la maison.

Lorsque sa bouche se collait à la mienne et que ma langue caressait la sienne, le temps s'arrêtait. Je ne comptais plus les secondes, les minutes, les heures. Tout ce qui importait était de m'assurer qu'elle reste à mes cotés, pour toujours.

Elle s’empara de mes lèvres alors que mes bras l'enlaçait à la taille. Je fermai les yeux en savourant le doux goût de la perfection. Mes mains ne purent s'empêcher de descendre plus bas, remontant doucement sa robe. Ça partait d'une bonne intention, sa robe devait la gêné, mouillée comme ça. Je ne faisais que la libérer de son malaise! Pis me faire plaisir, aussi. Mais ça c'est pas le plus important. Je levai doucement sa robe avant de la porter pour mettre ses jambes sur ma taille. Je continuais de l'embrasser en admirant sa douceur.

Rien de plus romantique qu'un moment tous les deux dans une piscine chauffée. Il n'y avait qu'elle pour me faire autant envie. Son souffle sur moi était divin et je sentais sa peau se réchauffer contre la mienne. Nan, y'avait rien à dire, juste savourer cet instant de bonheur.
 

made by pandora.

۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●


to be or not to be
↪ Parfois, les sentiments se mélangent, se confondent pour finalement se perdre. Parfois même, les sentiments qu'on croit avoir pour une personne ne sont que mensonges et couvertures pour se cacher de la réalité.. © TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.fr
Emma Roberts

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro
♣ Métier : Actrice & Mannequin & Chanteuse
♣ Messages : 254
♣ Âge : 27
♣ Localisation : C'est quoi cette question ? je suis choquée
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Ven 5 Juil - 20:31



Aimer c'est comme vivre,

c'est plus ou moins long




feat Alex & Emma


Je le contemplais longuement en laissant ses douces mains caresser mes jambes, remonter le long de ma cuisse et venir soulever la toile mouillée qui collait à ma peau. Je souris et allais mordiller son oreille. Je trouvais ça tellement, sensuel, et si excitant d'être avec lui dans cette piscine. Je le regardais et je pensais qu'entre lui et moi cela durerait toujours, avec la même passion, la même ferveur, le même amour qu'au premier jour. Puis j'ai ouvert les yeux. J'ai bien vu toutes ces filles qui lui tournent autour, et moi ? Qui suis je au milieu de toutes celles-là ? Une fille parmi tant d'autres, ou La fille ? Je sais qu'Alex m'aime, entre nous ça a toujours été si fusionnel, mais en ce moment je doute de ses sentiments à mon égard. Je sais je ne devrais pas, parce que je l'aime tellement que je devrais le croire sur parole.

Il est incapable de me mentir je le sais, mais alors pourquoi lorsque je le regarde, et croise son magnifique regard glacé de bleu, je ne peux m'empêcher de voir cette pointe d'habituel, cet ennui ? Quelque chose d'aussi fort que ce que nous avons construit peut il continuer de vivre longtemps ? Ou doit il dépérir petit à petit, comme le feu sans le bois ? Comme le la tempête sans les nuages ? Comme la neige au soleil, et comme la vie sans un coeur...

Dans mon esprit embrouillé se mêlait les larmes et les ennuis, alors que dans mes yeux se lisaient l'amour et l'envie, la passion, le désir... Je caressais les cheveux d'Alex avant de poser ma tête sur son épaule et de fermer les paupières, pour ne rien voir, de tout ce qui se passait, juste me fier à mon coeur, à mes sentiments. Je le laissais remonter mes jambes autour de sa taille et m'accrochais fort à lui. Je ne voulais pas le laisser partir, tout simplement car il était tout pour moi, vie et mort, amour, passion, envie, désir irrésistible, beauté, sensualité, sentiments... Il a de bons côtés, mais aussi des mauvais, ceux des mauvais garçons, des dragueurs de soirée, comme moi. Nous sommes les mêmes, pareils, idem, l'un comme l'autre nous sommes le portrait de l'autre en version masculine, et féminine.

Qui se ressemble s'assemble ? Je peux y croire, car lui comme moi savons que nous partageons les même idéaux, avons les mêmes qualités et les même défauts, ce qui nous rend si prévisibles... Je ne peux m'empêcher de penser qu'un jour cela nous énervera d'avoir toujours été si proches, comment vivre le fait d'être loin ? D'être séparés ? Loin l'un de l'autre ? Comment le supporter ? Y arriver ? Ou renoncer ? Croire que c'est possible ? Ou abandonner ? Continuer ? Ou lâcher ? Vivre sans lui ? Ou mourir avec ?

Les questions fusent dans ma tête telles des étoiles filantes dans le ciel d'été. Je ne bouge pas, parce que je ne le veux pas. Je veux le laisser réfléchir, lui aussi, car je sais qu'il pense comme moi en ce moment même. Je dépose un baiser sur ses lèvres et retire ma robe, qui me gêne et dont le tissu trempé collait à ma peau.
© code by Lou' sur Epicode


۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●



I want you

↪️ I used to think that I was better alone. That I don't need you. But I was wrong. Because all of me loves all of you. Even if you let me down, I won't let you go

© TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex R. Pettyfer

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro ☼
♣ Métier : Acteur
♣ Messages : 358
♣ Âge : 33
♣ Localisation : Dans ton lit
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Sam 6 Juil - 7:49

Am I right to be afraid of loving you?
Emma & Alex
Je savais pertinemment que ce n'était pas le moment mais je pensais à notre relation. Vu les circonstances de notre rencontre, elle avait de quoi être inquiète et se méfier de moi. Ayant été ma meilleure amie pendant de longue année, elle avait été témoin de toutes mes aventures, mes bons coups et mes échecs. Elle me connaissait par cœur, comme si elle m'avait fait et je comprenais parfaitement si dorénavant elle ne pouvait plus me faire confiance dans notre relation. Toute ma vie n'avais été qu'un jeu de rôle; comme un immense RP de sexe et d'aventure. Malgré ça, dans chacune des histoires que j'ai pu vivre, jamais je n'ai pu vivre quelque chose d'aussi intense qu'avec Emma. Certes, j'avais fait le con, mais j'étais prêt à tout pour Emma, prêt à devenir raisonnable.

Je sentais Emma distante, comme si quelque chose la retenait. L'eau peut-être? Elle voulait aller ailleurs? Ou la peur de me voir partir en courant des la première opportunité. Sûrement ça. Je ne savais pas comment prouver à Emma qu'elle était l'unique élue de mon cœur. Elle était mon double, une fille comme moi avec les mêmes qualités et les mêmes défauts. Lorsque j'étais en couple avec Carly, elle avait toujours été celle qui me faisait craquer et provoquait ma vulnérabilité. J'avais trompé toutes mes exs avec Emma. A partir de ça, je savais que si je sortais avec elle, personne ne lui arriverait à la cheville.

- Ça va pas, princesse?

Depuis un moment; je savais qu'elle doutait de moi. Elle ne pouvait s'empêcher de revenir pour les sentiments qu'on partageait mais vivait dans la crainte de me voir partir. Non, je ne me la pète pas, puisque je suis dans le même cas qu'elle. Elle est une femme à homme, une femme qui ne passera jamais inaperçu et qui ne restera jamais plus d'une soirée avec le même homme. Pourtant moi je savais que j'avais le pouvoir de changer ça. Je pouvais la changer et me changer par la même occasion. Je voulais passer ma vie avec elle, mais je ne m'en était jamais rendu compte.

Elle enleva sa robe alors en posant sa tête sur mon épaule. Elle était triste, je le sentais.

- Emma.. Lui dis-je en prenant sa tête dans mes mains. Tu es la femme de ma vie. Tu es l'unique que j'aime et je veux passer ma vie avec toi. Tu n'es pas obligé de me croire mais saches que je ferai tout pour toi, je me battrai et me démerderai pour toujours rester avec toi, que tu le veuilles ou non. J'ai pas toujours été un mec bien mais laisses-moi changer pour toi... Je t'aime mon amour.

Ça va pas ou quoi? Je vais pas devenir une tentouse, hein! Nan, je vais juste rester sérieux avec la femme que j'aime. Mais hors de question de faire la vaisselle! Je reste un mec, bordel. Bref, on était en sous-vêtements dans la piscine et je trouvais le moyen de tout gâcher en faisant un pauvre discours de lopette. Elle me faisait envie, mais je voulais être sûr qu'elle croyait en moi avant d'aller plus loin.

made by pandora.

۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●


to be or not to be
↪ Parfois, les sentiments se mélangent, se confondent pour finalement se perdre. Parfois même, les sentiments qu'on croit avoir pour une personne ne sont que mensonges et couvertures pour se cacher de la réalité.. © TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.fr
Emma Roberts

avatar

♣ Orientation sexuelle : Hétéro
♣ Métier : Actrice & Mannequin & Chanteuse
♣ Messages : 254
♣ Âge : 27
♣ Localisation : C'est quoi cette question ? je suis choquée
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   Ven 26 Juil - 22:10



Aimer c'est comme vivre,

c'est plus ou moins long




feat Alex & Emma


Tout semblait si simple dans nos vies. Célébrité, amour, soirées, alcool, drogue, sexe... Mais au fond de nous, nous étions tous les mêmes. Alex comme moi, tous les deux, pareils. Si nous sommes des tombeurs, de ceux qui ne peuvent rester avec la même personne plus longtemps que le temps d'une nuit, ce n'est pas parce que nous redoutons l'ennui, mais que nous avons peur que les autres nous délaissent, alors, nous les délaissons. C'est aussi simple que ça. Personne ne déçoit personne, car personne ne connait vraiment l'autre. Mais dans ce cas ci c'est différent, je connais Alex. Je connais ses défauts, ses qualités, son passé, ce qu'il a fait de bien, ou de mal, ses erreurs, le noms de toutes ses exs, le jour où il les a larguées, les dates des seuls jours où je l'ai vu pleurer, celle de notre première nuit, tout. Je connais sur le bout des doigts tous ses secrets, sa vie est écrite en moi comme dans un livre, je n'ai rien oublié.

J'eus droit à un de ses discours de beau parleur, mais je n'y prêtais guère attention. Bien sur qu'Alex m'aimait, je le savais déjà, mais était il capable d'aimer une autre fille au point de lui compter les mêmes choses qu'à moi ? Etais je la seule ? Suis je la seule ? Serais je la seule ? Passé, présent, avenir...

Ma tête toujours posée sur son épaule, je regardais le soleil à travers la baie vitrée. Et si ma vie était comme ce soleil ? Un éternel recommencement, qui se lève le matin et se couche le soir, qui fait pendant la journée, toujours le même trajet avec la même lenteur, en brillant autant à midi. Et si j'arrêtais plutôt de me poser des questions comme ça aussi ? De me pourrir la soirée en me demandant ce que pourrait faire l'homme que j'aime avec une autre alors que je suis dans ses bras ? Mais franchement Emma, regarde toi, tu es si pathétique...

"-Okay sweety, so, let's have sex."

Je ne pus m'empêcher de murmurer ses paroles sensuellement à son oreille, comme si tout avait disparu, tout ce que j'avais ressenti précédemment, mes doutes et mes craintes, envolées, par la seule satisfaction de l'avoir pour moi juste une nuit. J'embrassais doucement son cou en pressant mes bras autour de sa taille. En fait je ne crois pas être capable de me contrôler avec ce gars là. C'est peut être l'effet qu'il me fait, ou alors, le seul fait que je suis une fille assez tarée pour oublier tout lors d'une bonne partie de sexe entre amis, petits amis, ex, sexfriends ? Ou peut être les quatre à la fois...

Alex m'avait dit qu'il pouvait changer, qu'il voulait changer, mais j'étais sure du contraire. Quand bien même il le voudrait de toutes ses forces, sa nature de mauvais garçon reprendrait toujours le dessus, comme celle de mauvaise fille reprend la mienne. En fait rien ne pouvait nous arrêter, et à deux nous étions comme un puzzle imbriqué, qui ne peut se défaire, les pièces s'emboitent car elle correspondent, comme nos vies, nos caractères, nos envies, nous.

Je descendis mes mains jusqu'à son boxer tout en souriant tandis ce que mes lèvres remontaient doucement jusqu'aux siennes, les mordillant faiblement. I had never try under water. Je souris en l'embrassant langoureusement. La soirée s'annonçait longue et agitée.
© code by Lou' sur Epicode


۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●



I want you

↪️ I used to think that I was better alone. That I don't need you. But I was wrong. Because all of me loves all of you. Even if you let me down, I won't let you go

© TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS   

Revenir en haut Aller en bas
 

Am I right to be afraid of loving you? ♥ -EMMA.ROBERTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ❝ I want to spend my lifetime loving you ❞ Olivia & Timothy
» KATIE + i'm not afraid of god, i am afraid of man
» Elvis Presley
» "We can only learn to love by loving"
» 03. Stop being afraid of yourself...!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM TEST :: Se reposer :: Comfortable apartment :: Emma Roberts & Tom Felton-