FORUM TEST
FORUM TEST bisous bisous
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FORUM TEST
Recherche de partenaire • ici
Vous pouvez donner vos impressions/avis sur le nouveau design ici

Partagez | .
 

 Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Candice Accola

avatar

♣ Orientation sexuelle : Bisexuelle
♣ Métier : Actrice
♣ Messages : 405
♣ Âge : 25
♣ Localisation : Au paradis des pingouins heureux
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Mar 12 Fév - 5:48




« Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux »




Emma & Taylor



Cela faisait quelque jours que j'avais emménagé dans cette villa. J'étais précédemment dans un apart' toute seule, à voir les gens défiler. Puis, après discutions avec ma meilleure amie, nous avons décidé d'emménager ensemble. Bonne idée? Mauvaise idée? Seul le temps allait pouvoir nous répondre.
Toutes les filles rêvent un jour d'habiter avec leur meilleure amie. Mais souvent, les rêves partent en poussière: souvenirs que le temps efface. Ne voulant pas passer à coté d'une belle histoire, Taylor et moi avions décidé d'habiter ensemble dans une villa luxueuse.

Taylor et moi nous connaissions depuis déjà très longtemps. Elle était mon aînée de deux ans, ce qui lui donnait une petite avance sur le savoir-vivre en société. Taylor, c'était comme une bulle d'oxygène: Elle me transportait ailleurs et j'aimais jouer avec. Elle était comme ma sœur et mon unique source de bonheur. Je lui disais tout et je savais qu'elle ne répétait rien. Ma confidente, ma meilleure amie, ma sœur, mon identique et jamais de prises de tête. C'était pour cette raison que nous avions posé nos cartons il y avait maintenant une semaine.

J'avais mes petites habitudes qui étaient proches des siennes. J'aimais avoir ma penderie pleine, la salle de bain brillante, la télé allumé et la console en ligne. Je me faisais parfois dans mon ancien appartement, des soirées consoles avec Gary. Cette fois, j'allais pouvoir les passer avec une toute autre personne. Ma Tay.

La ville était tellement grande qu'on pouvait marcher pendant des heures sans jamais se croiser. J'étais en train de vider les quelques derniers cartons de la salle de bain en triant ses parfums des miens dans différents placard, même si c'était évident que j'allais prendre les siens et elle les miens. J'avais besoin d'aide pour vider le dernier carton, car je ne savais pas comment ranger tout ce qui restait.

- Taaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaay? Hurlai-je dans la maison.

Ben oui, dans une habitation de cette taille, il fallait hurler pour s'entendre à l'autre bout de la villa. J'avais pensé à prendre un talky-walky, ou même un babyphone. Mais l'idée était tellement stupide et irrationnelle que j'en avais oublié d'en parler à Taylor.



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Mar 12 Fév - 18:08




« Ensemble, accomplissons de grandes choses. »




Emma & Taylor





Depuis plusieurs mois déjà, la question trottait dans nos têtes et était le plus souvent sujet de nos conversations. C'était lors d'une soirée que j'avais eu cette idée, comment cette idée ? Cette illumination ! Oui, j'avais en effet supposé qu'Emma et moi puissions emménager ensemble dans une villa. Pour sur, son appartement était coquet, le mien tout autant, mais habiter ensemble c'était partager encore plus de choses qu'avant. Nous étions en train de vivre les plus belles années de toute notre existence, autant en profiter au maximum. Emma est ma meilleure amie, la fille qui compte le plus pour moi. Nous nous connaissons depuis tellement, je sais tout d'elle et nous ne nous cachons rien, parfois je la considère comme ma petite sœur. Une frangine que je me dois de protéger des méchants garçons qui pourraient lui faire du mal, quoi que je sache que du côté de la défense, elle n'aurait pas besoin de moi.

La supposition fut mise sur table et aussitôt approuvée par mon petit chou. Vivre seul, à Londres ! C'est fortement déconseillé. Plus on est de fous plus on rit ! Bien que je ne compte pas mettre à feu et à sang notre villa, ni la saccager, loin de moi cette idée, quelques petites fêtes ne seraient pas de trop, à commencer par une pendaison de crémaillère, pourquoi pas. J'ai donc préparé mes paquets, qui ne sont pas des moindres, afin de déménager juste quelques rues plus loin. Bien sur, on est bien dans le centre de Londres, qui voudrait s'en aller de l'endroit où tout fourmille, du centre d'attraction de l'Angleterre ? Lorsque j'ai introduit la clef dans la serrure pour la première fois, et que j'ai posé le pied dans le hall de cette immense demeure, au début je me suis crue dans un rêve. La villa était tellement grande, tellement luxueuse que j'en avais le souffle coupé. J'avais beau avoir l'habitude des grands espaces, ce vide m'impressionnait, j'avais hâte de le combler avec tout ce qui se trouvait dans les cartons bruns qui n'attendaient que moi dans le camion.

J'ai déjà vécu en collocation, j'avais bien aimé cela. Dans mon appartement, je ressentais parfois le soir, des petits moments de solitude, ce genre de moments où l'on veut courir dans le lit de sa meilleure amie qui dort dans la chambre à côté et discuter jusqu'à trois heures du matin, ce genre de moments où l'on veut se jeter sur le canapé, dans les bras de notre petit copain et regarder un film parce qu'on est pas fatigué, ce genre de moment qui me manque lorsque je suis seule... Pour le moment je suis dans ma chambre, dans le langage on dirait plutôt une suite puisqu'elle possède un salon. Vivre dans une suite, comme les rois et les reines, n'est ce pas génial ! Je range mes robes dans la grande armoire blanche ornée d'un miroir dont les bordures dorées reflètent au soleil. Je jette un coup d'œil derrière moi et remarque la pile cartonnée qui m'attend encore. J'aime bien déménager, j'aime pas ranger et déballer les cartons, on ne sait jamais où mettre quoi, qu'est ce qui va où et tout le bazar qu'on range dans la cuisine en attendant de savoir où les entreposer. Alors que je finissais un des cartons, j'entendis la voix perçante d'Emma parvenir à mes oreilles :

"-Taaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaay?"


J'esquissais un sourire, il n'y avait qu'elle pour hurler. Il était vrai que je ne l'aurais peut être pas entendue si elle m'avait simplement appelée. Tay, c'est un petit surnom assez drôle je trouve, personne ne m'appelle Tay, mais j'aime bien, je pense le remettre au gout du jour. Si tous mes amis m'appelaient Tay ? Je me posais cette question en redescendant vers le deuxième étage afin de retrouver mon amie dans la salle de bain. Je la trouvais assise sur le carrelage, identique à du marbre, entre deux cartons ouverts, essayant de s'y retrouver entre tous les petits flacons de parfums que nous possédions. Je m'adossais contre la porte, les bras croisé sur mon torse. Je souris et lui dit :

"-De l'aide Em' ?"

Je m'avançais vers elle et m'accroupis à ses côtés. Le Nina il va à droite, avec le Dior, le Chanel c'est celui pour les grandes réceptions puisque c'est une édition limitée. Ensuite il faudra les trier par dégradé de couleur, j'aime mieux, je trouve cela plus joli à regarder, ou par grandeur de flacons, ou par marque. Je peux parfois paraitre quelques peu maniaques sur les bords, mais dans ma chambre c'est sans arrêt le bordel. J'aime juste que les pièces communes soient rangées, pour le bien d'autrui bien sur, si cela ne tenait qu'à moi, ce serait bordel tous les jours. Je ne sais pas comment je m'y retrouverai. Parfois Em' c'est aussi celle qui m'apprend l'ordre, j'ai carrément besoin d'elle, je ne sais pas ce que je ferais si elle partait. C'est ma petite peluche, elle est plus jeune, j'ai la maturité et l'expérience, elle a le don de me faire rire. Deux ans c'est peu, mais on ne les voit pas, on ne les sent pas, on fait comme si nous étions nées le même jour, comme des jumelles.
Revenir en haut Aller en bas
Candice Accola

avatar

♣ Orientation sexuelle : Bisexuelle
♣ Métier : Actrice
♣ Messages : 405
♣ Âge : 25
♣ Localisation : Au paradis des pingouins heureux
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Mar 12 Fév - 18:56




« Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux »




Emma & Taylor



J'étais là, assise dans une salle de bain luxueuse, avec ma meilleure amie. Un rêve de petite fille de partager enfin le même toit. Certes, vivre ensemble pouvait très bien mal se finir, mais cette option avait été rayé de ma liste dès lors qu'elle posa le premier carton à la villa. Je ne voyais pas Taylor et moi nous disputer. Nous nous étions déjà pris la tête mais s'en était tellement ridicule que nous en rigolions. Vous avez déjà vu ces oiseaux jumeaux? Si, ceux qui sont accrochés dans une cage avec une clochette en dessous? Ces inséparables? Et bien c'est ce que j'étais avec Taylor. Je la voyais comme la fille parfaite, la perfection incarnée. Cette fille si généreuse et agréable qui faisait tout pour les autres. Cette fille avec qui on pouvait parler des heures sans jamais s'ennuyer. Cette fille avec qui on pouvait rire de tout et n'importe quoi. Taylor, ou la fille qui sera toujours mon idéal féminin. Je n'étais pas homosexuelle, j'étais juste fière d'avoir la meilleure des meilleures amies et la perdre serait un brisement énorme et une déchirure dans ma vie. Simplement parce que j'avais grandis avec elle, et qu'il en allait de soit que je voulait vieillir à ses cotés.

Elle entra dans la salle de bain en me demandant si j'avais besoin d'aide. En effet, un peu d'aide n'était jamais de trop dans un déménagement. Car même si nous avions la villa depuis une semaine, il y avait beaucoup, beaucoup et encore beaucoup de cartons. Elle classa les parfums par ordre de marque et par utilisation. Elle était ordonnée et c'était super d'avoir comme colocataire une fille comme elle.

- Je veux bien. Tu sais que j'ai du mal avec le rangement des cartons!

J'étais manique. J'aimais que tout soit à sa place, que tout soit rangé. Ce qui avait une place devait la garder. Je savais garder un endroit propre et rangé, mais je ne savais juste pas disposer des objets lors d'un déménagement. Tellement de place, que j'hésitais beaucoup. Taylor pris ses parfums, les miens et en quelques secondes, le carton était vide. Ah ben ça, c'est fait.

- Ah.. Tu vas plus vite que moi, donc! Lui dis-je en rigolant.

Je me rappelais de son appartement lorsqu'on vivait séparément. Alors que le mien était en mode Bagdad avec le désordre que Gary provoquait lors de ses venues, celui de Taylor était toujours clin, sans objet qui trainent, sans rien. Une bonne odeur de fruits des bois envoûtait son habitation alors que le mien avait une odeur assez forte de parfum masculin, ce qui me déplaisait. Au moins, quand j'invitais des amis, je ne pouvais pas mentir sur ma relation avec Gary. Il était évident qu'avec une odeur aussi imposante de parfum, un homme se cachait forcément derrière ça.



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Mar 12 Fév - 19:30




« Ensemble, accomplissons de grandes choses. »




Emma & Taylor





Parfois on se dit, ranger sa valise, rien de plus simple, défaire ses bagages, idem. Mais, encore faut il savoir où ranger les affaires ! Je posais mon regard sur les placards ouverts. Celui de gauche, pour moi, je suis gauchère, l'autre, pour Em'. Je dis ça, dans trois semaines mon bordel trainera dans son placard et son parfum fétiche sera dans le mien. C'est ça une meilleure amie, on achète des chaussures, deux semaines plus tard ce sont aussi les siennes, on partage tout, rien n'est à personne, tout est à tout le monde. C'est un peu comme du communisme en y repensant, bien que je n'adhère pas à ce parti. Emma avait commencé à entreposer les plus petits au fond, fatale erreur, comment s'y retrouver si on ne peut les voir ni les attraper ? Elle accepta mon aide, qu'elle ne pouvait refuser. Effectivement, le rangement ce n'était pas son truc. Je me souviens très bien de ma dernière visite à son appartement. Il y en avait de partout, mais ce n'était pas forcément qu'elle, son gars devait y être pour quelques chose. Lorsqu'on entrait dans l'ancien appartement d'Em', on se rendait vide compte qu'un homme passait souvent sur les lieux. Rien qu'à l'odeur masculine de son parfum on devinait qu'il était venu le matin même peut être pour apporter des croissants à sa bien aimée. J'aime bien lorsque le parfum d'un homme empli la pièce, je trouve leur odeur réconfortante, comme si la présence masculine allait nous protéger contre un éventuel danger.

Je me souviens très bien, lorsque j'ai eu mon premier petit copain, je lui avais offert du parfum parce que je trouvais que sans cette odeur il lui manquait quelques chose. Puis lorsqu'on lui emprunte sa veste, son sweat, une chemise, on aime fourrer son nez à l'intérieur afin d'humer ce parfum réconfortant, il nous transporte à ses côtés, nous rappelle sa présence même s'il est loin de nous. Pour l'instant je n'en ai pas, ce qui ma facilite la tâche. Vous ne savez pas combien ça coute un mec ? Et bien ça coute cher, son anniv, Valentin's day, jour que je déteste, trouvant inutile de fêter les amoureux. Parfois être célibataire c'est génial. On est libre, on fait ce qu'on veut avec les autres garçons, on peut s'amuser, on est lié à personne, on appartient à personne. J'aime cette sensation d'être quelque peu puissante, enfin, je veux dire, cette sensation de faire ce que l'on désire. Je pris les flacons dans le carton et les rangeait dans nos placards, chacun le notre, par taille, les plus grand au fond, puis par couleur de flacons, jaune, orange, rose pâle, rouge, violet... Je reculais de quelques pas et admirais mon travail, fière de moi, de mon chef d'œuvre. Oui, parfois il faut savoir être fier de soi, fier de ce que l'on fait.

"- Ah.. Tu vas plus vite que moi, donc!"

Je lui donnais une petite tape sur l'épaule et souris. L'habitude vient à force de travail, c'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en rangeant des parfums qu'on apprend à bien installer des flacons. La rapidité ne fait pas la qualité. Patience et longueur de temps... Je me ressaisi moi même. Moi parler en citations ? C'est que cela commence à devenir grave, j'en utilise de plus en plus souvent dans mes pensées, il va falloir que j'apprenne à contrôler ce genre de choses, je ne me reconnais même plus.

"-C'est pas si dur, puis ça me fait marrer de les ranger, pour une fois que j'aime bien ranger."

Ajoutais je en mimant une petite moue sur la fin de ma phrase. Moi et le rangement, deux choses qui vivent dans des mondes opposés, pas au même siècle, pas sur la même planète, je ne sais même pas si c'est la même galaxie. Par contre, son antonyme, je le connais par cœur, mettre à sac, déranger, oui, ce vocabulaire me correspond parfaitement. En général c'est pour ça que les réceptions que je donne ne sont pas chez moi, ça finit trop mal. Je suis fêtarde, et oui, chacun ses défauts, faire la fête c'est juste génial, tant que je pourrais bouger au son de la musique je danserai sur cette piste, devant tant de garçons et de filles qu'il le faudra, juste pour une soirée. La musique, la danse, l'ambiance, l'alcool, les clopes, les beaux mecs, tout ce qu'il faut pour réussir sa vie dans une seule soirée, c'est le paradis résumé dans une petite pièce en fait, ou dans tout un appartement plutôt. Ah, la drogue, oui, mais ça j'interdis lors de mes soirées, ces petites choses vous choutent les gens en moins de temps qu'il en faut pour se tirer une balle, il savent plus où ils sont. En fait je les désigne comme "en transe" : cocaïne, c'est mort. Je me drogue pas, okay je fume je l'avoue, mais pas très souvent, une ou deux clopes par mois, ou quand on m'en propose, je suis pas une accro à la nicotine moi.
Revenir en haut Aller en bas
Candice Accola

avatar

♣ Orientation sexuelle : Bisexuelle
♣ Métier : Actrice
♣ Messages : 405
♣ Âge : 25
♣ Localisation : Au paradis des pingouins heureux
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Mar 12 Fév - 20:51

Emma Watson a écrit:



« Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux »




Emma & Taylor



Le rangement devait être son truc. Je crois que depuis que je connais Taylor, jamais je n'avais vu quelque chose de désordonné chez elle. Enfin, si. Une fois. Elle avait fait une fête il y a très longtemps, lorsqu'elle habitait encore chez ses parents. Ceux-ci étaient partis en week-end et Tay avait décidé de faire une grande fête version Projet X chez elle. Bien sûr, il y avait 100, voir 200 personnes. Beaucoup moins que dans le film. Mais ces 100 ou 200 personnes avaient fait presque autant en terme de dégâts. Mon dieu le carnage. Le lendemain matin, des gens dormaient encore par terre, des gobelets trainaient partout, des canettes roulaient au sol, des couples étaient en train de "dormir" dans les chambres et la maison empestait l'alcool. La fête avait été énorme. Comment pouvait-on ne pas s'éclater dans une ambiance pareille? Bien sûr, les parents rentraient le jour-même. Il nous avait fallu à peu près une grosse moitié de la journée pour tout remettre en ordre. Ses parents avait remarqué deux, trois taches sur les murs et quelqu'un était encore en train de dormir sous le lit. On avait réussit tant bien que mal à faire croire que c'était mon petit ami à l'époque. Vu la tête et l'état du mec que je ne connaissais même pas, j'avais dû baisser dans l'estime des parents de Taylor.

Se refaire une soirée comme celle-là était un risque. On avait passé une soirée de malade, à boire, fumer, danser, rigoler et draguer tout ce qui bougeait. Mais le temps de la fête avait été plus court au temps de nettoyage et c'était une étape dont nous nous serions bien passé il y a quelques années. Il était inutile de lui demander si elle se souvenait de ce fameux parté, c'était évident qu'elle s'en souvenait. Elle avait donné la fête la plus énorme de toute notre vie, enfin jusqu'à maintenant.

Elle se releva après avoir constaté que le carton était vide. Faut pas laisser des cartons à Taylor. En deux minutes elle te range tout! Je me relevai à mon tour en souriant:

- Hé. On a la classe ou on l'a pas!

Petite pause. J'en avais marre de ranger les cartons. Il était trois heures de l'après-midi et on n'avait fait que ça de ranger depuis maintenant plus de cinq heures.

- On fait une partie?

Sous-entendu: de console. Je savais Taylor mauvaise joueuse, tout comme moi. Quand on jouait ensemble, c'était assez drôle: aucune d'entre nous ne connaissait les règles, le but étant donc d’appuyer sur tous les boutons pour tenter de faire le plus de points possible.



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Mer 13 Fév - 19:14




« Ensemble, accomplissons de grandes choses. »




Emma & Taylor





Je jetais un coup d'œil à la vaste pièce qui nous servait de salle de bain. Quand je pense que certaines personnes ont un loyer si modéré qu'elles vivent dans un appartement de la taille de la pièce où nous nous trouvions. Je n'aime pas être à l'étroit, ce doit être une forme de chlostrophobie, ou tout simplement un caprice de demoiselle trop gâtée. Je me demandais comment cela pouvait être possible de vivre parfois à plusieurs dans un endroit si petit et sinistre, délabré et mal en point, dont la puanteur est égale à celle qui se dégage à la décharge publique. On devrait interdire ce genre de logements dans la ville, ce n'est pas possible de loger si indécement si grand nombre de personnes. Je sais que cela ne touche Londres que très faiblement, mais quand même ! Laisser des gens dormir dans la rue, ou sous un toit qui risque de leur tomber dessus au moindre coup de vent. J'aurais peur toute la journée à ce train là moi. Fort heureusement, il y a de très faibles chances pour que ma richesse s'éloigne du jour au lendemain au point de me laisser à la rue, sans le moindre petit argent en poche. Je pris les cartons dans mes bras, les enlaçant. Derrière cette pile, on ne distinguait presque plus rien de moi. Je croisais le regard d'Emmachou et me demanda à ce dont elle pouvait bien penser. Elle pouvait imaginer beaucoup de choses, ressasser des souvenirs, penser à son bien aimé qui devait forcément se dire que c'était stupide de vivre avec une autre fille puisqu'il ne pourrait pas rentrer comme ça dans toutes les salles de la maison, non mais imaginez s'il se trompe de porte et rentre dans ma chambre au lieu de celle d'Emma ? Non mais moi je lui fous un baffe magistrale avant qu'il ne puisse esquisser le moindre geste, croyez moi il s'en souviendra longtemps de celle-là.

Emma sourit et m'assura qu'on avait la classe. Ouai, pour le coup on avait bien gérée, et j'étais assez contente de notre travail. La maison était presque entièrement rangée et il ne restait que quelques cartons qui trainaient çà et là, un ou deux par salle tout au plus. La voix de ma meilleure amie me revint à l'esprit et elle demanda si je désirais faire une partie. Le mot suivant ne franchis pas ses lèvres mais vint s'écrire dans mon esprit. Je lâchais les cartons et esquissais un petit sourire narquois. La console, heureusement qu'on l'avait déballé en premier, sinon comment est ce qu'on aurait fait pour survivre ? Ne me dîtes pas que les jeux vidéos sont seulement pour les hommes, c'est quoi cette règle, tout le monde peut jouer à tous les jeux, il n'y a pas écrit réservé aux garçons sur la boite. C'est comme les couleurs, rose c'est pour les filles, sérieux c'est écrit où ? Moi j'aime pas le rose et alors, ma couleur préféré c'est le bleu, et alors ce n'est pas une couleur de mec le bleu, c'est pas une couleur de fille le rose ! Et puis, les poupées c'est pour les filles, les voitures c'est pour les garçons, favoritisme moi je dis. La grande majorité des filles sera amenée à conduire une voiture, nous pouvons les aimer tout autant que les hommes. Puis cette histoire de poupées, on vous dira oui mais elles seront mamans plus tard, mais les hommes seront pères, et ils aimeront quand même leurs enfants.

Personnellement, j'adore jouer à la console, avec Emma encore plus, parce que pour une fois j'ai une chance de gagner. Parce que les règles, je les connais pas, et elle n'ont plus, donc on touche à tout, en espérant ne pas tout beuguer, puis on marque des points, sans faire exprès, mais c'est ça le plus marrant. Sérieusement, ça aussi c'est bizarre, les touches il y a des ronds des carrés des triangles et des croix, des boutons noirs qui bougent de partout, mais pourquoi il y a pas tout simplement comme sur les ordinateurs les flèches, enfin je sais pas moi, un langage qu'une blonde pourrait comprendre. Non point que je sois débile, détrompez vous, mais un minimum s'il vous plait.

"-Pourquoi pas plusieurs ?"

Je souris et descendit les escaliers en courant pour prendre ma manette préférée. J'arrivais dans le salon et l'attrapais en sautant sur le canapé. Ah, je sentais déjà que nous allions passer un de ces moments inoubliables remplis de fous rires et de choses dans ce genre là. J'attendis qu'Em', plus posée que moi, descende pour commencer la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Candice Accola

avatar

♣ Orientation sexuelle : Bisexuelle
♣ Métier : Actrice
♣ Messages : 405
♣ Âge : 25
♣ Localisation : Au paradis des pingouins heureux
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Mer 13 Fév - 20:44




« Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux »




Emma & Taylor



L'amitié était quelque chose de sacré chez moi. Je ne pouvais pas vivre sans cette touche de peps, cette sensation fraiche et pétillante que les amis apportent à la sinistre vie qu'on nous impose. Vivre avec Taylor allait être une grande période de bonheur. Je m'imaginais déjà grandir avec elle, ouvrir nos premiers courriers ensemble, nos premiers problèmes, nos délires, nos peines, nos joies, vivre cette vie avec Taylor. Tel était mon rêve. Évidement, le fait que je sois en couple posait de légers problèmes au niveau de l'intimité. Je savais ma meilleure amie compréhensive donc je n'avais pas à m'inquiéter pour ça. Et puis Gary avait un chez-lui. Gary connaissait Taylor de vue. Je lui en avais déjà parlé lorsqu'il m'avait posé mille et une question concernant ma vie, mes amis et ma famille. Taylor et Niall étaient mes meilleurs amis et ils étaient passé avant tout. Gary savait à quel point j'aimais ma Tay chérie et à quel point Niall était important à mes yeux. Même s'il pouvait voir d'un mauvais œil cette relation avec mon meilleur ami qui était mon ex, je savais qu'il n'était pas jaloux et puis, Gary était au courant que Niall était homosexuel. Au moins avec cet argument, il pouvait être certain que je n'allais pas retenter un truc avec lui.

J'avais eu une sale réputation avant ma rencontre avec Gary. Le genre de fille qui va à droite à gauche, qui se tape deux des boys et est proche de tous, le genre de fille qui profite de son sexappeal et tout. La presse savait faire passer les filles pour des filles faciles et c'était leur boulot de nous tailler une image négative, ce qui leur apportait de l'argent et des Interview. Je n'étais pas dans cet optique et je n'approuvais pas les articles qu'ils écrivaient à mon sujet. Certes, j'avais eu une période assez difficile après ma rupture avec Niall et les médias s'étaient empressés de retourner la situation contre moi.

Taylor n'avait pas tout ces soucis. Elle se foutait des médias et vivait sa vie à fond. Elle était jeune, belle et pleine de vie. Celle qui avait fait chaviré le cœur de mon confident, Harry, faisait chavirer les cœurs. En même temps, comment y résister! Je courru me jeter à coté d'elle en prenant ma manette. Une jolie manette vert pomme que m'avait offert Niall un jour. On avait à nous deux, pas plus d'une dixaine de manette. Ouais, les couleurs sont importantes dans un jeu. Et il fallait absolument des manettes de couleurs différentes; verte, bleue, rose, rouge, doré, blanche, noire, violette, orange et grise. Mais ce n'est pas tout! Avec les manettes, on avait un jeu offert. Celui auquel on jouait assez souvent. Vous savez les jeux où on fait courir des mecs sexy après une balle? Oui, ce jeu où durant l'été, les joueurs font baver les filles! Ah oui, le foot. L'incontournable des jeux vidéo. Il y avait beaucoup trop de boutons pour apprendre l'utilité de chacun. J'avais donc adopté la méthode TGCM. Ta Gueule C'est Magique: On appuie partout et on tire avec la croix. Résultat: trois but à un. Ce fût la seule fois où je gagnai contre Taylor. Oui, car ce fût la seule fois qu'elle jeta la manette contre mon ancienne télé, de rage.

- Je prends le Barsa. J'adore leurs maillot bordeaux et bleus!




۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Jeu 14 Fév - 18:09




« Ensemble, accomplissons de grandes choses. »




Emma & Taylor





Je fis jouer ma manette entre mes mains pendant qu'Emmachou attrapait la sienne, verte pomme, celle que Niall lui avait offerte. La mienne était d'un bleu turquoise splendide aux contours dorés. Nos manettes, on ne les comptait même plus tellement on en avait. J'avais installé une caisse près de la télé, et elle en était remplie, toutes les couleurs y étaient représentées, c'était pour les soirées filles, ou celle qui se termine bourré et qu'on a qu'une envie se faire une partie et se marrer un bon coup avant d'aller vomir dans les toilettes. Lors des soirées, il y avait toujours une console allumée, pour les no life, ou pour ceux qui n'arrivaient pas à avoir de cavalière, de copine, ou de partenaires pour danser. Parfois je me rends dans cette salle, histoire de voir si je peux pas me choper un mec pour la soirée, sincèrement, il y en a des pas mal en général, après ça je passe en mode drague et les décolle de leurs écrans. Il faut savoir qu'un homme devant un écran, même s'il est en face de vous, il est sur une autre planète. Je jetais un coup d'œil à nos jeux, puis à Emma, son regard fut catégorique, on joue au foot. Ouai parce que pour une fois dans les jeux, les beaux gosses sont bien représentés. J'aime bien les beaux mecs bien musclés avec leurs sourire à tomber, ils paraissent fort mais au fond ce sont des gros nounours, puis ce sont ceux qui craquent le plus vite devant les beautés fatales que nous sommes.

J'introduisis le CD dans la console et reculais pour revenir m'affaler sur le canapé. Ah oui, la posture, c'est aussi une chose importante lorsque l'on joue aux jeux vidéos. Moi par exemple, je m'allonge sur le canapé, les stressés s'assoient et posent les coudes sur leurs genoux pour s'appuyer, ils ont les yeux rivés sur l'écran et ne le quittent jamais, même pour boire une gorgée de bière ou de vodka. La tête à l'envers, les bourrés qui ne voient plus rien, donc dans un sens ou dans l'autre ça revient au même. Les geeks, tellement habitués qu'ils connaissent les touches par coeur, le jeu par coeur et qu'ils peuvent y jouer les yeux fermés tout en gagnant. Je souris, à ce jeu n'avais perdu qu'une seule fois, et la télévision n'avait pas survécue. Il faut dire que je suis assez mauvaise perdante, donc je déteste perdre. Lorsque quelqu'un me bat, il le regrette en général, ne pouvant me défouler sur celle que j'adore, j'avais opté pour la télé, elle n'avait rien fait mais j'avais dit que c'était de sa faute quand même, ma manette fétiche y était également passée, effectivement, elle m'avait servi de projectile et s'était fracassé contre la vitre noire de la télévision. Celle-ci n'était pas assez résistante, paix à son âme.

Emma choisit le Barsa, comme d'habitude, pour ma part c'était l'équipe de football de Lyon que je préférais, mais bon, j'en testais une nouvelle pour voir s'ils étaient beaux. On commença à jouer , comme il fallait s'y attendre, les joueurs s'emmêlaient un peu de partout. Lorsque je marquais mon premier but, je sautais et dit YES, mais quand ce fut le tour d'Emma, je pris sa télécommande et l'envoyait à l'autre bout de la pièce, le temps qu'elle aille la chercher, j'avais repris l'avance avec un magnifique but, marqué d'un coup de tête de mon attaquant gauche. Au fur et à mesure du temps, je commençais à comprendre les règles et les boutons, c'est pourquoi je ne manquais pas de m'améliorer.

"-Bah alors Emmachou ?"

Dis je en souriant. J'explosais de rire, nous aimions ce jeu sans pour autant en être des professionnelles. Personnellement, je préfère aller en soirée et me bourrer la gueule que jouer à des jeux vidéos.
Revenir en haut Aller en bas
Candice Accola

avatar

♣ Orientation sexuelle : Bisexuelle
♣ Métier : Actrice
♣ Messages : 405
♣ Âge : 25
♣ Localisation : Au paradis des pingouins heureux
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Ven 15 Fév - 5:55

Emma Watson a écrit:



« Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux »




Emma & Taylor



Shit. A peine commencé, je me prenais déjà un but. Tss, il fallait que je me reprenne. Alors que j'étais prête à marquer, je sentis un blanc dans mes mains. A ben oui, Taylor venait de jeter ma manette à l'autre bout de la pièce. Je courrai pour aller la chercher avant qu'elle ne me prenne la balle, mais il était déjà trop tard. "Bah alors Emmachou ?".

- Hééééé! Lançai-je de l'autre coté de la villa. Ya hors-jeu, là!

Ah oui? Elle voulait jouer comme ça? Elle avait deux, j'avais zéro. Je me penchai sur elle en l'écrasant, en marquant mon premier but. Je lâchai un "OUAAAAIS" bien sonore. Je revenais dans la course. Mon écrasement me permis je ne sais trop comment, de marquer un pénalty loupé. Ah bouse.

- Hé, c'est pas drôle, tu triches wesh!

Elle avait juste arrêté mon tir. Enfin, c'est moi qui disait ça mais je l'écrasais pour marquer donc bon. En même temps, elle jetais ma manette, ça méritait moins trois points sur son score, même si les scores négatifs sont impossibles au foot, c'était pas très grave.

Alors qu'elle se rapprochai de mon but, je lui cachais les yeux d'une main et redégageai la balle vers son camp. Et oui, un troisième but! Mon joueur jouait un peu tout seul mais je faisais croire que c'était moi qui le guidais. Haha, j'avais prit l'avantage, je ne savais pas tellement pourquoi ni comment mais j'avais l'avantage.

- Ouiiiiiii! Criai-je. Haha, qu'est-ce que tu dis de ça?

Ça faisait un moment qu'on déballais des cartons sans fond et ça faisait du bien de décompresser un peu. J'aimais bien jouer avec Taylor, ça partait en cacahuète complet et on trichait, on se bloquait mutuellement. Au moins, on ne faisait pas comme les autres mecs qui jouent leurs vies en hurlant à leurs adversaires et en insultant leurs mamans. Je ne comprenais pas ces gens qui hurlaient à la console, de rage. Au moins nous, on faisait les connes et on s'éclatait. Même si on trichait un petit peu.

Le jeu s'était un peu calmé, Mais son joueur s'approcha de mon but. Je m'approchai de la télé en appuyant sur tous les boutons pour supplier le gugusse dans la télé d'arrêter son tir.



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Dim 17 Fév - 15:54




« Ensemble, accomplissons de grandes choses. »




Emma & Taylor





Emma partie en courant de l'autre côté de la pièce en hurlant que je n'arrêtais pas de tricher et que c'était hors jeu, mais c'était pas écrit dans les règles que j'avais pas le droit de balancer sa manette partout. Je marquais le but alors qu'elle ramassait sa manette rapidement. Deux zéro, j'étais fière de moi, et je trouvais ce jeu génial, tricher pour gagner. Emmachou revint en mode guerrière, avec son regard qui voulait tout dire : je vais gagner, je vais tricher, je vais t'empêcher de jouer et me venger de ta mesquinerie. Effectivement, elle me sauta littéralement dessus et m'écrasa sans ménagement. Je rigolais, à moitié étouffée et ne voyait plus l'écran. Je savais bien qu'elle profiterai du moment pour marquer des buts. J'en arrêtais un, j'étais meilleure gardienne qu'attaquante.

J'imaginais le jeu avec les points que nous aurions si nous étions réellement sur le terrain. En fait je pense que ce serait carton rouge dès le début du jeu. Des filles qui se poussent pour avoir la balle, ne respectant en aucun cas les règles du jeu, j'aime ça. Em' n'arrêtait pas de dire que je trichais, moi je riais et lui faisait des chatouilles pour qu'elle se décale. En fait on jouait plus à s'empêcher d'atteindre la manette qu'au football. Elle mena, je ne sais pas de quelle manière, mais elle mena. Furieuse contre moi même, dans la bonne humeur toujours, j'arrêtais son penalty et dégageais du goal directement dans les cages adverses sans qu'elle ai pu esquisser le moindre geste, appuyé sur le moindre bouton. BUT !! Je remonte au score puisque du goal ça vaut deux points, enfin c'est la règle que j'ai fixée bien sur. Contente de moi, je tirais la langue à Emmachou en riant. Elle ne pouvait pas me battre à ce jeu, c'était impossible, autant il y a des jeux vidéos où je me faisais laminer, autant celui-ci c'était comme ma propriété, celui où il y a écrit, gravé, c'est Taylor qui gagne et à chaque fois.

La bip final résonna, enfin le coup de sifflet qui vous pète les oreilles ,pire que les wuwuzalas ou les je sais pas quoi que les gens agitent lors des matchs. Pourquoi faire temps de bruits avec des trucs débiles alors qu'il suffit de brancher une bonne sono pour envoyer du son, et du lourd... Le jeu annonça le score final, et ouai, je gagne toujours, je ne perds jamais. Je souris et lançais ma manette dans la caisse où nous les... non pas rangions, nous les entreposions, ranger est un bien grand mot, trop grand pour qualifier cette caisse qui déborde de manettes dans tous les sens. Manettes que l'on retrouve sous les canapés, derrière les télés, un peu partout par terre... Je regardais Emmachou avant de lui demander :

"-On fait quoi maintenant ? Parce que ranger c'est pas que ça me fait chier..."

Disant cela, je réfléchissais déjà à ce que nous pourrions faire. Je me disais qu'on pourrait faire de la cuisine ! J'adore faire des gâteaux, des cupcakes en tout genre et surtout, des batailles de farines, mettre du chocolat partout, la seule chose qui me démoralise et qui m'empêche souvent de le faire c'est de ranger tout et de tout nettoyer après. Non sérieux, les bonnes choses n'ont qu'un temps puis c'est même pas après l'effort le réconfort, c'est plutôt l'inverse. Mais bon, qu'est ce que je ferais pas pour de délicieux cupcakes fondants avec des petites perles multicolores dessus ? Ou alors des fondants au chocolats, des muffins. Rien qu'en y pensant je me mettais l'eau à la bouche, il fallait que j'arrête de penser à ça, que j'arrête de penser tout court, je réfléchissais trop en ce moment, ce n'était pas bon pour moi.

Ranger ranger et encore ranger, rien de plus énervant, j'ai tellement hâte qu'on termine ce déménagement, que mon bordel s'étale de partout et que les cartons qui bondent les sols disparaissent dans la poubelle. Je me sentais encore dans les cartons et je n'aime pas du tout cette situation qui m'opresse.
Revenir en haut Aller en bas
Candice Accola

avatar

♣ Orientation sexuelle : Bisexuelle
♣ Métier : Actrice
♣ Messages : 405
♣ Âge : 25
♣ Localisation : Au paradis des pingouins heureux
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Mer 27 Fév - 20:47




« Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux »




Emma & Taylor



Ah merde, elle avait encore gagné. Oui, mais je l'avais laissé gagner! C'était évident que je ne pouvais perdre contre elle. J'avais juste pas envie qu'elle me hurle dans les oreilles ou qu'elle me balance des coussins dans la figure jusqu'à ce que je la supplie d'arrêter. Je soupirai, l'air faussement déçu. Je lui balançai un coussin puis regardai la cuisine. J'avais bien une petite fin, moi. Je me levai avant d'aller dans la cuisine préparer le terrain. Je sortis un saladier, un moule, une grande cuillère, un fouet, deux plaques de chocolat, des œufs, de la farine, du beurre, du sucre et du lait.

Je fis un grand geste à TayTay pour l'inviter à me rejoindre. Mon dieu, me laisser seule dans une cuisine est une preuve d'ignorance. Moi, on me laisse seule là-dedans, je fous la cuisine en l'air en cinq minutes chrono. Elle se mit à coté de moi pendant que je cassais les œufs. Grave erreurs. Je mettais partout, je ne pu m'empêcher de rire avant qu'elle ne le voit.

- Ho mon dieu, le carnaaaage!

Je mélangeai les œufs à la farine, me donnant une vieille pâte à peine présentable, le truc bien moche qui n'était pas du tout appétissant. Je montrai le saladier à ma Tay, l'air dégouté.

- C'est mangeable, tu crois?

J'ajoutai un peu de lait et du sucre. L'aspect était bizarre mais après tout, pourquoi pas! Je souris en voyant le désastre. Peut-être que cuit et avec le chocolat, ça allait être meilleur! Je dis bien peut-être.

- Erk. Il faut rajouter le chocolat, je crois!

Cruche power. Sans chocolat, c'était sûr que ça n'allait pas avoir le même goût! Je pouffai toute seule de ma connerie, essuyant une larme dû aux rires. On était vraiment blondes!



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Sam 23 Mar - 15:11




« Ensemble, accomplissons de grandes choses. »




Emma & Taylor





Je la regardais en souriant. Emma avait l'habitude de faire la cuisine avec moi et ça partait toujours en couille. Je la laissais tranquillement casser les oeufs et mettre les coquilles de partout tout en mélangeant avec de la farine. Je sais pas si les recettes de gateaux existent mais je sais que nous les utilisons jamais et que suivre une recette ça sert à rien, le mieux c'est de tester ce qu'on peut faire sans, et de voir le résultat de notre imagination culinaire. Avec Emma, on finissait toujours par faire n'importe quoi et cela tournait vite à la bataille d'oeufs en neige ou aux moustaches de chocolat. Emma commença à faire une pâte qui ne ressemblait à rien. En goutant, elle se rendit compte qu'elle avait omis le chocolat. Je lui souris et lui tendit la tablette que je venais de faire fondre.

"-On est vraiment des pas douées. Allez mettons ce truc à la poubelle et allons se balader, je pense que ce sera moins dangereux."

Je souris en regardant notre cuisine propre il y a quelques instants et qui n'était maintenant qu'un champ de bataille empli de coquilles d'oeufs trainant partout. Une poussière de farine trainait au sol et collait avec le blanc éparpillé des oeufs. Je pris un peu de chocolat fondu sur mon doigt et le léchais. Mhh, le chocolat fondu il n' y à vraiment rien de meilleur. Sortant de la cuisine, je pris ma veste en cuir bleu marine et lançais à Emma :

"-Allez viens, on va se prendre un truc a manger."

Mhh, je me voyais bien prendre une bonne glace aux smarties stracciatella, en cornet. Mh c'est en Italie qu'ils font les meilleurs glace. Je me souviens j'avais fait un voyage quand j'étais petite et j'avais achetée une glace et je l'avais mangé, la partageant, le soir, sur une plage, devant le coucher de soleil, avec mon petit copain, juste lui et moi. C'était lorsque je ne savais pas encore ce que j'allais devenir.
Revenir en haut Aller en bas
Candice Accola

avatar

♣ Orientation sexuelle : Bisexuelle
♣ Métier : Actrice
♣ Messages : 405
♣ Âge : 25
♣ Localisation : Au paradis des pingouins heureux
♣ Look at me, baby :

My life
My relationships:

MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   Dim 24 Mar - 8:30




« Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux »




Emma & Taylor



La cuisine était dans un état indescriptible. On aurait dit qu'une vague de bouffe avait ravagé la pièce. En effet, entre les coquilles d'oeufs et les traces de farine au sol, on pouvait voir des gouttes de chocolat fondu au sol. Ho bordel. Nan, j'avais pas envie de nettoyer. J'envoyai un message à la femme de ménage: "Coucou Rosa, on t'a trouvé du travail ma belle. Je te payerai le double vu le travail, bisous ♥" C'est quand même vachement plus simple quand on a une femme de ménage non? Rosalie était très gentille, on la payait bien plus que ce qu'elle devait faire simplement parce qu'elle était toujours là quand on en avait besoin.

Je regardai l'état de ma pâte après qu'elle m'ai demandé de le jeter. Bon d'accord, ça avait l'air bien dégeu.

- J'ai la dalle. Ça te dit une glace?

J'enfilai une veste avant d'entrer dans la voiture. Marchand de glace, 2km au nord. Une fois arrivées, je demandai une glasse vanille-Stracciatella. Mmh. La stracciatella et moi, toute une histoire d'amour, vraiment.

Le mec plutôt canon nous servit deux Vanille-Stracciatella avec supplément Smarties pour elle. Je ne la connaissais que trop bien ma meilleure amie.

- Alors chouchou, comment va Harry? Lui demandai-je en souriant.

Je léchai ma glace avec gourmandise. Je restais tout de même propre cas je savais très bien que les paparazzis étaient partout. Surtout quand ils ont la possibilité de voir deux meilleures amies connues et belles gosses. Et modestes.



۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●●•۰۰•●

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creactifspace.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT   

Revenir en haut Aller en bas
 

Être heureux ou malheureux, vivre seul ou même à deux ∞ TAYLOR SWIFT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kinder, jeune étalon.
» RP proposé - Situation huit.
» CJM - Il paraît qu'on ne peut pas vivre seul, approchez, je mords pas
» DON&JULIET Il suffit parfois d'une seule personne pour se sentir heureux
» Pour vivre heureux, faut pouvoir se déplacer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM TEST :: Archives-